Les manettes du Magic Leap 2 font l’objet d’une fuite et dévoilent un système de suivi interne.

Twitter frappe à nouveau. Cette fois, c’est Peter Diamond, fondateur de XPRIZE, qui révèle des manettes inconnues jusqu’alors pour le prochain casque de réalité augmentée Magic Leap 2, montrant des signes de caméras intégrées utilisées pour un suivi inédit.

Les manettes du Magic Leap 2 ont fait l’objet d’une fuite et montrent une nouvelle fonction de suivi de type « inside-out ».

Avant cette annonce, le prochain casque AR de Magic Leap laissait entendre que les manettes seraient équipées de caméras intégrées pour un suivi plus précis. Cependant, à l’époque, les déclarations étaient vagues et nous ne savions pas qu’il s’agissait de caméras intégrées dans chaque manette.

Ce type de suivi de manette est unique, car toutes les offres AR et VR actuelles sont soit suivies par le casque (appelé inside-out, mais se référant au casque ; pas aux manettes), soit nécessitent des capteurs externes (appelé outside-in tracking).

Essentiellement, la mise en œuvre d’un plus grand nombre d’entrées sensorielles par le biais de systèmes de capteurs augmente la précision et la fidélité du suivi lui-même, offrant ainsi une meilleure immersion. Par contre, les casques qui adoptent le suivi inside-out des manettes les font bégayer ou se briser si elles sortent du champ de suivi du casque.

Auparavant, il fallait donc acheter des systèmes de réalité virtuelle outside-in avec des configurations encombrantes, comme le HTC Vive et le PlayStation VR.

Comment le suivi fonctionne-t-il et qu’exige-t-il ?

Les futures manettes liées au Magic Leap 2 utilisent ses caméras intégrées et un système logiciel appelé SLAM. La localisation et le mappage simultanés, ou SLAM, comparent les changements de vitesse, de rotation et d’accélération des objets visibles autour de vous par rapport aux caméras/contrôleurs. Ces données en direct sont ensuite calculées et envoyées à la visière du casque, ce qui permet de suivre les manettes. Assez impressionnant.

Le problème, c’est qu’il faut une puissance de traitement très performante pour l’exécuter, ce qui signifie que le SLAM est difficile à mettre en œuvre dans les casques autonomes. Cela crée un problème supplémentaire avec les casques de réalité augmentée qui se targuent d’être plus fins et plus légers. Ce problème peut potentiellement être résolu avec un système interne sur une micro-puce (SoC), similaire au Silicon d’Apple et au Tensor de Google, car cela se prête à une meilleure efficacité de la batterie et à une puissance de traitement par nanomètre optimisée pour le système d’exploitation local.

En outre, on peut se demander comment le suivi de la manette SLAM fonctionnera dans les pièces faiblement éclairées, car les caméras intégrées pourraient avoir du mal à calibrer les objets autour du porteur, sans parler du flou de mouvement.

Quoi qu’il en soit, il semble que le prochain casque Project Cambria de Meta adopte également ce système innovant de suivi de manette de l’intérieur vers l’extérieur, c’est donc un développement à surveiller.

Conclusion

Les manettes du Magic Leap 2 ayant été révélées comme étant équipées de caméras intégrées pour un suivi de l’intérieur vers l’extérieur, il sera intéressant de voir comment le casque gère les expériences de réalité augmentée avec cette technologie de manette. Des doutes subsistent quant à savoir si les manettes fonctionneront bien dans des pièces peu éclairées, comment elles géreront le flou de mouvement et comment Magic Leap abordera la puissance de traitement nécessaire pour réaliser cette fonction de suivi innovante.

Même si le prochain casque Project Cambria de Meta adopterait un suivi de manette similaire, il pourrait potentiellement permettre à Magic Leap 2 de se démarquer des autres casques AR et de se positionner à nouveau comme un leader de la réalité augmentée.

Discussion

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier